Alerte printemps précoce !

Posté le 19/02/2014 - Hors Normes
5 commentaires
Jardin4D-mésange-bleue-8399

Nous avions annoncé son arrivée le 18 janvier dernier : voici le premier article de la rubrique "Hors Normes"...

Le premier thème annoncé pour cette rubrique était « Loger les insectes au jardin », mais l’hiver excessivement doux et nos observations dans vos jardins nous conduisent à privilégier « LE NOURRISSAGE DES OISEAUX ».

Les commerces proposent une multitude de solutions pour nourrir les oiseaux; tandis qu’Internet fourmille de photographies d’oiseaux sauvages « prenant la pose » sur des mangeoires généreusement remplies par des jardiniers attentionnés :

faut-il PROTÉGER les oiseaux en les nourrissant ?

La réponse est relative, car le danger peut venir de nous, de soins inappropriés…

C’est URGENT : nettoyons mangeoires et abreuvoirs, écartons les sources de contamination qui peuvent avoir des conséquences épidémiques dramatiques;

C’est IMMINENT : supprimons le nourrissage artificiel avant que les couvées n’éclosent car les oisillons ne le supporteraient pas.

Soyons plus raisonnables…que la météo !

FAITES PASSER LE MESSAGE !!

 

 

5 Commentaires

  1. Dans une discussion sur LinkedIn, Vincent fait ce commentaire :
    « Il ne faut pas oublier que l’hiver n’est peut être pas fini, et être alors vigilant si la météo change… ».
    Voici ma réponse :
    « Bien-sûr, gelées, neige, et autres expressions « hivernales » sont encore d’actualité…
    L’essentiel de mon message concerne l’évolution de nos « soins » vers les oiseaux sauvages, car les distributeurs spécialisés proposent encore à profusion ces aliments « artificiels » : cette disponibilité, voire ces promotions ne doivent pas nous illusionner !
    La remarque est bien-sûr à nuancer en zone montagneuse.
    Prendre soin des oiseaux sauvages en situation météo extrême ne consiste pas à transformer tout au long de l’année le jardinier en « éleveur », donc à rendre l’oiseau dépendant en le détournant de ses fonctions écologiques premières… »

  2. Bonjour Hervè,

    il faut être à l’ écoute de la nature et agir quand elle en besoin !

  3. Oui Laurent : votre parole frappe juste, comme vos photos, rares, qui révèlent une belle patience, et un sacré sens de l’observation !
    Mais, comment (ré)apprendre ce BON SENS à celles et ceux qui l’ont « perdu » ?

  4. Alors là j’ai appris quelque chose lorsque vous dites qu’il faut arrêter de nourrir avant l’éclosion des oisillons. Je pensais au contraire qu’il fallait aider les parents car le nourrissage de leurs petits peu être dur pour eux. Je prend note, tout en me basant sur la météo aussi.

    • Oui Caroline : il existe de petits livres très bien faits et vite lus qui vous permettront d’avoir les bons gestes.
      Pour ce qui est du « geste photographique », vous n’avez pas besoin de mes conseils !! (http://www.gayanature.com/faune-a-plumes-c19530267)

Laisser un commentaire