JARDINIER POLYGLOTTE

Posté le 23/04/2014 - Hors Normes
2 commentaires
jardinier polyglotte-02632

Avoir la main verte, connaître son sol, craindre l’évolution du climat, lutter contre les parasites tout en respectant la biodiversité…

Les injonctions ne manquent pas pour nous rappeler que le « métier de Jardinier » n’est pas un long fleuve tranquille !

Jardin « couteau suisse », potentiellement multifonctionnel d’un côté,  et Jardinier « polytechnicien » en apprentissage permanent, de l’autre : double perspective souhaitée… et « inatteignable » ?

Horizon du possible, pour chacune et chacun ?

Prenons une situation courante :

–          Votre objectif est élevé, vous attendez beaucoup de votre espace extérieur, vous lui demandez tout : être beau, bio, rentable et fonctionnel ;

–          Vos moyens sont modestes : compétences, capacités physiques, temps disponible, capacités financières ;

–          Vous voulez des résultats, tout de suite !

Faut-il abandonner le rêve ?

Sûrement pas !

Un bon point de départ, un peu de méthode, ce qu’il faut de confiance : voilà que vous avancez d’un pas assuré, et votre chemin, unique, devient une évidence…

2 Commentaires

  1. Il ne faut jamais abandonner ses rêves, surtout pas! Aujourd’hui deux nouveaux arbustes vont arriver dans mon espace jardin, je les attends avec impatience pour les planter. Je fais petit à petit, selon mes possibilités, mais chaque geste est fait avec joie.

    Bonne journée.

    • Merci Caroline pour cet écho sympathique !

Laisser un commentaire