La nature du jardin

Posté le 02/03/2015 - Réflexion de JARDINIER 4D
40 commentaires
NATURE_jardin_blog 03 2015_I_09242

Sur sa planète miniature le jardinier fait cohabiter tout un monde de plantes, d'animaux, d'êtres vivants invisibles, par milliards : chacun de ses choix va orienter, protéger, déséquilibrer, apaiser ou manipuler... JARDINIER APPRENTI SORCIER ?

 

LA NATURE CHANGE

L’eau sera indifféremment brouillard, pluie, neige, givre, glace, sève circulante…

L’arbre, devenu souche habitée, a été graine, pousse hésitante, force majestueuse…

 

LE JARDINIER CHANGE,

connaît ses cycles, gère comme il peut son temps, ses compétences, leur évolution…

Il peut être tour à tour amateur curieux, créateur qui expérimente, passeur d’expérience…

 

LE MONDE CHANGE

Sur l’axe de l’espace les climats sont divers, impriment leur marque…

Sur l’axe du temps, le climat varie, les âges se succèdent

 

NOTRE REGARD CHANGE

On ne voit pas de la même façon, au 11ème, ou au 21ème siècle…

Notre perception est frappée du sceau des sciences à portée de cerveau, des outils à portée de main…

 

Le jardin, un Paradigme perdu ?

Le jardin change notre regard…

Le jardin nous rend plus humains !

 

40 Commentaires

  1. Bonsoir,
    J’aime beaucoup tes variations sur le thème du jardin , ton enthousiasme communicatif et cette manière à la fois philosophique et poétique de donner au jardinage toute sa noblesse .
    Amicalement .

  2. le jardin nous rend peut être plus humain, mais surtout plus philosophe, tu as raison, lorsque l’on remarque que la nature est bien plus forte que nous et sait nous contraindre à plus d’humilité!
    très jolis tes petits crocus!
    amitiés de bord de mer!

  3. Bonjour Hervé. Je suis totalement stupide car je ne m’étais pas rendu compte que nous étions voisins. Je dois être à environ 1 bonne heure de Chambéry où j’allais souvent un temps et aussi Aix, le Revard, faire du ski de fond à la Féclaz, etc… tout de même j’aurais pu m’en rendre compte avant.
    S’agissant de ces très beaux crocus, comme j’aimerais en avoir dans mon jardin mais avec les chiens je ne puis avoir que des choses en pots sinon ils les arrosent ou les cassent en se couchant dessus. Alors j’ai mis des arbustes… à fleurs bien sûr mais dont la floraison ne sera pas précoce. Un régal cette photo printanière, merci.

  4. Oui, le jardin nous rend plus humains..
    Les crocus vont faire venir le printemps..
    Belle soirée -

  5. Bonsoir Hervé,

    Un brin de philosophie pour célébrer le printemps et le renouveau ! C’est très subtil et rempli de poésie.

    Même un tout petit bout de jardin peut changer notre vision du monde et pourquoi pas nous aider à devenir meilleur et par définition plus humain…
    Ces jolis crocus sont peut être les premiers ingrédients.

    Bonne soirée et à bientôt

  6. Le paradigme n’est pas un modèle définitif, il évolue selon les époques et les modes. Les jardiniers / poètes comme toi font que les jardins restent toujours des endroits privilégiés, un idéal à dimension humaine.
    Quel bonheur, ces crocus!

  7. Bonsoir Hervé,
    J’ai appris à regarder et aimer la nature par mes voyages, je n’avais pas de jardin à l’époque. Ce que le jardin m’a appris, je pense, c’est le respect de ces êtres vivants invisibles, indispensables à cette « terre ».
    Ta photo des crocus est superbe, les miens ne sont pas encore en fleurs.
    Merci pour le lien de Laure Adler, j’apprécie beaucoup cette femme et ses émissions. Je m’en vais l’écouter.
    A bientôt,
    Amicalement

  8. Bon soir Hervé,
    Au fil de tes articles, tu me donnes de plus en plus envie de m’occuper de mon petit coin fleuri (ou pas d’ailleurs car je n’ai pas que des fleurs dans mon jardin). C’est vrai qu’au départ, c’était tout simplement pour le plaisir des yeux, la bonne humeur des couleurs, le plaisir de voir grandir et s’épanouir mes petites plantations… sans toutefois avoir « la main très verte ».
    Et puis au fil du temps, j’y ai vu un petit monde dans une belle cohabitation. Les fleurs ont besoin des insectes et les insectes ont besoin des fleurs et j’adore observer cela.
    Je n’ai pas comme toi l’âme d’un véritable jardinier car cela semble pour toi une véritable passion, mais j’aime cet espace de vie intense bien que discrète.
    Je pense en effet que c’est un lieu qui nous rend plus humains et adoucit les cœurs les plus rudes. On se lève du mauvais pied, allons jardiner, rien de tel pour retrouver le sourire et se sentir détendu ;-)
    Tes Crocus sont superbes, bravo pour cette photo.
    Amicalement.

  9. Oh Hervé, encore une photo splendide et un si joli texte… Tu devrais poster plus souvent, chacun de tes articles est un moment de bonheur !
    Amitiés
    Sophie

  10. Je ne saurais dire exactement avec quels yeux mon papa regardait son jardin ! C’est bête, on n’en n’a jamais parlé de cette façon … Mais je pense que c’est un tout … la terre, l’eau, le ciel, le soleil, les plantes bien sûr mais les animaux aussi, ceux qu’on voit et ceux qui sont microscopiques ! Et j’aime beaucoup ta photo des crocus, une des fleurs annonciatrices du printemps tant désiré par certains …
    Belle soirée !
    Cathy

  11. Un jardin qui nous rend plus humain ! mais l inverse …….
    C’est une osmose sinon rien !!
    Belle semaine

  12. Bonsoir Hervé
    Merci pour ton commentaire à propos de mon expo :-)

    Mon jardin ne ferait pas envie à un maniaque de la tondeuse. C’est… un espace herbeux qui change de couleur et de végétation selon la saison. J’ai fait un peu de ménage en novembre dernier et ce n’était pas de trop. A force de ressembler à une friche, mon lopin commençait à accueillir des plantes envahissantes comme les ronces.
    Mais quel régal de ne pas utiliser d’herbicides. Mon jardin abrite une variété d’insectes qui n’existait pas il y a 8 ans lorsque j’ai acheté ce terrain et la maison. J’y fais des découvertes exceptionnelles qui ne passionnent que ceux qui portent de l’intérêt pour les bestioles qui volent, crissent, bourdonnent… pas forcément invisibles.
    J’ai également quelques crocus jaunes au milieu des perce-neiges.
    Belle photo et beau commentaire.
    Amicalement
    Patrick

  13. Bonjour Hervé! Oh que c’est beau, texte et photo, tout à fait magnifique! Merci pour ce merveilleux partage, bise et bon mardi tout en douceur!

  14. Tout change, mais le printemps revient toujours… De magnifiques crocus…
    Merci

  15. Merci Hervé pour ces belles couleurs d’avant-printemps ! Bonne journée.

  16. Instants de poèsie , tant par le texte que cette jolie photo de crocus .
    Je guette les miens sur mon jardin suspendu , des pervenches les devancent .
    Bonne semaine Hervé .
    Amitiés

  17. Salut RV
    Le printemps semble arriver à grands pas chez toi dis donc. Ici tout est tellement trempé que le jardin n’est pas encore là d’être fait …!
    Bonne soirée.

  18. Je découvre ton blog Hervé et c’est un véritable moment de paix et de bonheur de lire tes mots et d’admirer tes photos….

  19. Bonjour Hervé,
    Qu’il est bon de voir que le printemps éclot par endroit. J’ai du mal à me dire qu’il y a des fleurs qui poussent pour l’instant alors que le sol nous est encore caché sous la neige. S’il n’y avait pas les oiseaux pour pialler d’une façon printanière, je n’en verrai encore aucun signe, alors merci à toi de me rappeler à l’ordre en partageant tes crocus. Patience pour moi avant de les voir eux, ainsi que les perce neige, les soldanelles, et tout ce qui est en préparation dans la terre.
    Je ne sais pas si c’est une bonne chose de dire que le jardin nous rend plus humain ;) quand on voit le comportement humain, parfois ça fait peur et on aimerait plutôt être bestial qu’humain. Belle journée à toi et merci encore pour cette floraison précoce.

  20. Bonjour Hervé,

    Tu es un véritable poète et amoureux de la Nature. Venir chez toi, même si je ne commente pas toujours, est un réel plaisir et j’ai hâte des beaux jours pour retourner dans mon jardin.
    Bonne journée

  21. Bonjour Hervé, ces petits jardins de vie et secrets … où nous laissons aller nos pensées en solitaire…ça fait du bien . je me régale de voir cette végétation qui bouge lentement et tant mieux c’est lentement…joli petit espace de crocus ! Amicalement Mina

  22. Bonsoir Hervé,

    Un beau texte qui invite encore une fois à la réflexion et ce, avec plaisir. La photos de tes crocus est aussi un petit bijou. Je suis tellement contente, tous les bulbes que j’avais planté en décembre (plus de 500) sortent. J’imagine le résultat de ma création de jardinière justement, à voir si mon manque d’expérience de jardinier ne m’a pas fait obstacles. Puisque cette grande propriété est une première pour nous. Il est surtout peu évident de composer avec un terrain très acide par les pins, siliceux et argileux…; ahahaha rien de facile pour mes débuts. Mais mes apports en compost devraient rétablir tout cela. Je vais par là, aussi changer la nature de ce terrain et y inviter naturellement une biodiversité que j’espère riche.

    Je ne sais pas si cela nous rend plus humain, car je pense que si on ne l’est pas par nature, il est difficile de le devenir. Mais cela se travaille !!!!

    As-tu reçu ton pack Refuge LPO ?
    Bonne soirée à vous deux !
    Nos amitiés.

  23. Bonjour Hervé,
    Apprenti sorcier, j’y pense souvent quand je me lance dans une nouvelle entreprise ou que je réexamine mes pratiques. Quelles seront les conséquences des travaux que j’entreprends dans mon jardin, pour la terre, pour les plantes, pour les animaux grands et petits qui le fréquentent ? L’expérience ne m’est d’aucun secours pour ce que je n’ai encore jamais tenté. Ma seule consolation est que j’entreprends à petite échelle, prudemment, mais je ne suis pas à l’abri d’une réaction en chaîne. L’expérience des autres est précieuse, encore faut-il qu’elle soit réelle et vérifiée sur la durée. On voit tant sur internet et dans les livres de donneurs de conseils qui jardinent avec des gants blancs. A tous ceux qui apprennent le jardinage dans les livres je conseille de relire « Bouvard et Pécuchet » de Flaubert.
    Je viens de découvrir le livre passionnant de Perrine et Charles Hervé Gruyer, « Permaculture ». Je suis sous le charme de leur méthode alliant recherche d’expériences extérieures et expérimentation. Je m’aperçois que je faisais de la permaculture (enfin parfois) comme monsieur Jourdain faisait de la prose.
    Mais la nature humaine n’est elle pas de toujours tenter des choses nouvelles? Cela peut conduire à des catastrophes ou à des progrès (Celui qui a maitrisé le feu n’est-il pas responsable de tous les incendies domestiques ?)

  24. Bonjour Hervé, on ne peut plus nier « le printemps est bien là » et cela fait le bonheur des photographes et des amoureux de la Nature, à bientôt.

  25. Quand le jardin a suffisamment changé, la vie animale s’installe, mon Photinias planté il y a trois ans s’est suffisamment étoffé pour qu’un couple de merle construise sont nid en ce moment, j’ai hâte d’être grand-père. :-)

  26. Apprenti sorcier le jardinier ? Peut-être… Dès que l’on intervient dans l’ordre des choses, que l’on modifie un tant soit peu notre environnement, donc quand on crée un jardin, même en prenant mille précautions et respectant la nature, on joue un peu les apprentis sorciers. Simplement il faut en avoir conscience et je ne suis pas certaine que ce soit toujours le cas…
    Merci Hervé pour tes réflexions à la fois philosophiques mais aussi poétiques sur le sujet… Un instant de méditation ! A propos de mes hellébores, je suis ravie d’apprendre qu’ils se sont hybridés spontanément. Mais je me demande si le résultat obtenu va se fixer ou bien bouger encore ! En tout cas merci de l’information et bonne fin de semaine à toi, Shuki

  27. Bonsoir Hervé,
    Juste un petit passage pour te souhaiter un bon week-end !
    amicalement
    Katia

  28. Bonsoir Hervé,
    Merci pour ton passage, je comprends tout à fait ton manque de temps. Il n’y a pas que la blogosphère dans la vie. Pas de problème, je passerai de temps en temps, juste pour un petit bonjour amical.
    Bonne soirée,
    A bientôt

  29. Le jardin transforme l’être, il est tellement pédagogue , tellement poète, tellement philosophe ! Belle journée Hervé. Amitiés; Joëlle

  30. Simplement le fait de jardiner, de créer un coin, un potager etc…bouleverse l’équilibre naturel…À nous d’essayer ensuite de le recréer !

  31. Je souris car j’ai les mêmes petites fleurs, dans les mêmes couleurs qui colorent mon jardin :)
    Je n’ai pas un grand coin de fleurs, il est même plutôt petit, mais je suis très contente et cela me fait du bien :)
    Je te souhaite un très bon weekend,
    et merci de ta visite ainsi que des gentils mots que tu déposes
    Christine

  32. Bonsoir Hervé,
    Je passe faire une bise amicale à mon jardinier préféré. J’espère que vous allez bien.
    Bises à la famille.
    Nath
    Amitiés

  33. Bonjour
    Je te souhaite de joyeuses fêtes de Pâques
    Bisous

  34. Bonjour Hervé. Un simple petit coucou pour te souhaiter de belles fêtes de Pâques.

  35. Bonjour Hervé,
    Je viens me replonger au coeur de tes jolies fleurs…
    Très belle journée à toi
    Christine

  36. Bonjour Hervé
    Cette fois le printemps est là … jolies fleurettes colorent les jardins, talus, prés, …

  37. Bonsoir Hervé, Très contente de ton passage et de ton bien agréable commentaire. Tout me parle dans cette Nature qui m’entoure, et que j’aime découvrir et faire partager. Tout devient si fragile, faisons le maximum pour préserver ces valeurs. Bien cordialement. A bientôt

  38. Bonjour Hervé,
    Je ne t’oublie pas.
    Ta photo des crocus est magnifique … si lumineuse. J’espère que tu vas bien ?
    Le jardin ici en Haute Provence est bien différent de nos Alpes du Nord. C’est sec, aride … sais-tu que la pluie n’est pas tombée depuis des jours.
    J’aime retrouver des fleurs que j’avais avant et lorsque c’est le cas je prends le temps de bien les admirer.
    Il ne faut pas croire, ces Alpes de Haute Provence c’est assez austère. Par contre la luminosité est très belle et la qualité de l’air est si bonne. Tiens, il est si léger que l’on dit : « Ici, l’air est transparent ». Il n’y a pas de pollution … nous sommes loin de tout.
    Bon dimanche à vous deux. Je t’embrasse

  39. De jolis crocus! Et de belles réflexions sur le jardinier et le monde du jardin.
    Il y a quelques jours, mon voisin a passé un coup de motoculteur dans mon jardinet. J’en ai profité pour retirer les mauvaises herbes.
    Je me suis acheté le petit livre de Pascal Aspe: « Je sème des engrais verts ».
    http://boutique.terrevivante.org/librairie/livres/206/jardin-bio/facile-et-bio/458-je-seme-des-engrais-verts.htm

    Passe une bonne journée.
    Michel

  40. Moi qui aime la nature je ne puis que me sentir bien ici.
    Les photos de crocus sont superbes.
    Belle connaissance faite grâce à Pulsatilla
    et je connais aussi Micromick
    J’aime bien les réflexions de jardinier
    un peu poète mais pas utopiste.
    Bien cordialement.

Laisser un commentaire