Le geste du grimpeur - Similitude n°13

Posté le 02/09/2014 - Conseil
51 commentaires
SIM13-JARDIN4D-03837

Construire son jardin comme on gravit une montagne, pas après pas, prise après prise...

Au format d’une simple randonnée, d’une course alpine ou d’une expédition himalayenne : la conscience activée, l’attention mobilisée, et le geste assuré…

Il faut tant de choses pour trouver son chemin jardin : 

un espace où se poser, du temps, des compétences, des efforts physiques, un budget, des idées, des outils, des objectifs…

Il faut tant de choses ?

Où si peu, car la quantité n’importe plus quand la qualité est là !

 Remplacer les vieux ciseaux rouillés par un sécateur bien affûté;

Un choix, puis l’autre, un horizon se dévoile;

Un geste après l’autre, sagesse de la taille

Le sommet, toujours à conquérir, n’en finit pas de s’éloigner ?

Les sens en éveil, le désir fait avancer, le chemin se fait en marchant jardinant…

La voie ?

C’est chaque instant, ici et maintenant :

Similitude

51 Commentaires

  1. Bonjour Hervé,

    Patience et amour deux choses nécessaires pour construire et créer nos jardins…
    Aussi bien pour celui qui nous entoure et qui grandit au fil des saisons que pour celui qui est enfoui dans chacun de nous. Celui qu’on appelle le jardin secret …..

    Merci pour ce beau billet , je te souhaite un bel automne
    A bientôt

    Merci pour tes visites qui me font toujours énormément plaisir :-)

    • Le chemin de la vie peut passer par le jardin, ce chemin peut être vertueux : tu en es convaincue, c’est bien…
      Ton jardin secret, tu le partages un peu dans tes chroniques : Merci Cri et bel automne à toi aussi
      Amitiés

  2. Bonjour Hervé, que c’est beau, merci pour ce magnifique moment tendresse, un jardin, c’est un endroit tellement précieux et on y met tellement d’amour! Bise et bonne journée tout en douceur!

    • Merci Maria-Lina pour ta visite,
      je sais l’importance de ton jardin, là-bas, de l’autre côté de l’océan…
      Je sais aussi tous ces mots que tu partages et tous ces gestes que tu encourages !
      À bientôt,
      Amicalement

  3. C’est un beau texte. le jardin est lieu de détente.

    • Bonjour Sabrina,
      le jardin que l’on visite pourra être un simple lieu de détente…
      Mais la détente se mérite quand on est jardinier !
      Et le chemin peut être balisé.
      Au plaisir de tes balades
      Amicalement

  4. Bonjour Hervé, comme dans tout ce que l’on aime il faut associer plaisir avec action : outils bien aiguisés, tenue adéquate et l’on est d’attaque ! Bon jeudi dans la joie.

    • Bonjour Philippe,
      tu viens très justement compléter la recette, versant qualité, par l’amour et le plaisir de jardiner…
      Merci pour ta visite et l’énergie de ton commentaire !
      À bientôt sur ton Blog
      Amicalement

  5. bjr Hervé, tes mots me font cheminer vers mon jardin..effectivement, il a évolué au fil des années et je l’emprunte différement selon les saisons, semis, récoltes, taille. Merci pour ce lien que tu éclaires ce matin.
    Superbe photo. Pour info, j’ai le même arbuste.
    Bon mercredi, muxu

    • Bonjour Muxu,
      L’arbuste est un érable japonais : Acer palmatum ‘Beni-Komachi’
      C’est lui sur la photo du bandeau Facebook-JARDIN4D (https://www.facebook.com/jardin4d) dans sa version printanière : le rouge vif de son fin feuillage contraste avec le vert du bois âgé.
      Puis les feuilles évoluent vers le rouge-vert en été, comme ici sur la photo : il deviendra écarlate à l’automne.
      C’est un « personnage principal » du jardin qui ombre en douceur notre terrasse.

      Merci d’être passée et au plaisir chez toi
      Amitiés

  6. Le jardinage doit être une passion pour être bien réalisé
    Bon mercredi

    • Et bien Kri, c’est d’accord pour ajouter la « passion » : j’en ferai le sujet de la prochaine chronique sur ce Blog !
      Merci pour la diversité de tes partages
      Très bonne fin de semaine
      Amitiés

  7. Bonjour
    Il faut du temps pour pouvoir avoir un jardin! Et du temps à lui consacrer, c’est comme cela qu’il grandit!
    Belle journée

    • Bonsoir Wolfe,
      « Avoir du temps à consacrer… » ?
      il faut surtout concevoir ou transformer un jardin pour qu’il réponde aux contraintes du jardinier, notamment ses disponibilités en temps.
      Le jardin peut se contenter d’un minimum de temps, comme une plante de terrain sec nécessite peu d’eau…

      Tu insistes aussi : « faire du temps qui passe une force du jardin »
      Les années qui s’écoulent travaillent pour le jardinier : patience…

      À bientôt sur ton « Blog-jungle »
      Amicalement

  8. Un beau billet, oui, tant dans le fond que dans la forme.
    J’aime cette idée de jardin apparentée à un chemin. Serais-tu un jardinier poète?

    • Bonsoir Alma,
      nous sommes tous un peu peintre, sculpteur, musicien ou poète…
      Je suis un jardinier convaincu que les mots sont un passage obligé pour renouveler notre vision du monde : je fais des efforts pour partager mes convictions, avec des mots ajustés, autant que possible !
      Merci pour tes visites et tes commentaires…
      Amicalement

  9. Une belle image-comparaison…

    • Merci Capucyne !
      Tu pourras constater que le lien vers ton blog est maintenant fonctionnel : il suffit pour le visiteur de cliquer sur « Par Capucyne »…
      Amitiés

  10. Bonsoir Hervé
    De jolies couleurs automnales commencent à apparaitre dans le jardin, comme sur ton cliché d’ailleurs.
    Il va falloir en profiter…

    • Bonsoir Thierry,
      les couleurs de cet Acer palmatum ‘Beni-Komachi’ sont ici celles de l’été, celles du printemps ont ma préférence (https://www.facebook.com/jardin4d), tandis que celles de l’automne seront disponibles dans quelques semaines sur Flickr : https://www.flickr.com/photos/101010118@N04/
      Un érable japonais beau toute l’année !
      Merci pour ta visite
      Amitiés

      N.B. : ton Blog est maintenant directement accessible en cliquant sur ‘Par tce 76′

  11. Merci Hervé de tes visites et commentaires qui me touchent et ne peuvent que m’encourager à continuer mon blog. D’ailleurs il est né après mon licenciement économique, que j’ai plutôt mal vécu. Ce moyen d’expression, de liens grâce à ma passion pour la Nature, à travers la photo a été pour moi une vraie thérapie. Très intéressant tout ce que tu fais sur les jardins. Un lieu que j’aime particulièrement, ressourçant,, qui vit au rythme des saisons, des semis, des tailles, des cueillettes, des fleurs. A bientôt.

    • Merci Marie-Thé pour ta sincérité ici, et pour toutes ces beautés que tu partages sur ton Blog…
      C’est très bien que ta fille suive tes pas sur le chemin de la photographie !
      Une belle lignée…
      À bientôt
      Amitiés

  12. Sur cette photo il s’agit aussi du geste auguste du tailleur…
    Merci et bonne journée Hervé

    • C’est sûr Didier, qu’il s’agisse de grimper, semer, ou tailler, le geste peut être qualifié.
      Apprentissage et expérience permettent de transformer le simple usage d’un outil en « Art », notamment pour la taille.
      Le geste ici est-il « auguste » ?
      Si tu le dis !
      Merci pour tes visites
      Amitiés

  13. je n’ai pas la main verte mais j’essaie de me cultiver….

    • Merci Angevine pour ce joli jeu de mots !
      Tes chroniques sont autant d’ascensions subtiles…
      Amicalement

  14. Bonjour Hervé,
    Merci pour ton passage chez moi qui m’a fait sourire… Un de ces commentaires qui apportent un véritable rayon de soleil :)
    Le jardin, chérir, dessiner ou photographier la faune, à chacun son jardin (chemin!)!
    Le résultat est à peu près le même pour tous ceux qui ont une vraie passion pour la nature.
    Je suis en pleine taille également en ce moment, mes plantations ont littéralement explosé cette année avec toute cette pluie!
    Je te souhaite un excellent WE!

    • Bienvenue Noushka sur le Blog JARDIN4D !
      J’essaie de prendre le temps du commentaire quand, sur un Blog ami, une chronique me touche…
      Merci pour ton commentaire ici, et bravo pour la force de ton regard sur ton « Mille Pattes » !
      Bonne poursuite de tes travaux de taille…
      Amicalement

  15. un jardin qui ressource, faire avec ce que l’on a, moi c’est mon cas maintenant mais je ne m’en plains pas .
    ce chemin se fait et dure toujours de jour en jour…et dans le partage avec les autres.
    bonne journée Hervé

    • Oui Mina, le jardin est un maître de sagesse, pour qui sait écouter, et accepte d’entendre…
      Le partage ?
      Merci de « bloguer » les enseignements que la vie t’apporte !
      Amitiés

  16. Bonjour Hervé,
    J’aime la similitude que tu fais entre la montagne et ton jardin. Oui c’est pas après pas et il faut gravir avec patience sans découragement.
    C’est très bien ce partage, photos, conseils, jardin … beaucoup de philosophie.
    Je te souhaite une belle fin de semaine. Amicalement et BRAVO

    • Bonjour Elisa,
      montagne et jardin sont essentiels dans ta vie : tu illustres magnifiquement cette chronique avec ton Blog !
      Le Mont-Blanc a été ma première émotion forte en montagne, il y a plus de 40 ans : j’aime les hommages que tu lui rends…
      Ma présence sur tes pas est un grand plaisir : BRAVO à toi !
      Amicalement

  17. bjr Hervé, merci pour les infos complémentaires sur l’érable Japonais.
    J’aime beaucoup ton cliché et tes mots .
    je te souhaite un bon wk douceur. Muxu

    • Merci à toi Muxu pour tes « PHOTOS/MOTS » !
      Bon dimanche
      Amicalement

  18. Chez nous, le jardin c’est une des passions de ma femme.
    Bon week-end

    • Vive le Jardin au féminin !
      L’influence de ma grand-mère maternelle a été décisive dans l’émergence de ma passion pour le jardin…
      Les femmes ont un don pour transmettre certains « virus » : je ne doute pas que ton épouse fera des émules, pour le jardin, et pour ses autres passions !
      Très bon dimanche Joseph
      Amicalement

  19. Bonsoir Hervé
    Et des fois la montagne est haute :)
    Je suis avec mes cordeaux en ce moment, pelle, bêche, compost, vivaces et bulbes (500)
    Mais j’espère bientôt atteindre le sommet.
    Bonne soirée et grosses bises

    • Merci Nathalie pour cette illustration…
      500 bulbes ?
      Je suis impatient d’être au printemps pour découvrir le résultat sur ton site Internet !!
      Très bon dimanche, un pas après l’autre…
      Bises amicales

  20. Bonsoir Hervé,
    Sagesse de la taille, si seulement tout le monde l’avait. Avec ce même outil que tu tiens dans la main et non pas la tronçonneuse que j’entends trop souvent autour de moi et qui fait des dégâts sur des petits arbustes.
    La taille doit être un art et non pas un massacre !…
    Amicalement

    • Bonjour Katia,
      le « choix » du sécateur ou de la tronçonneuse tient souvent à un discernement au départ : la sélection dès la plantation d’un sujet adapté notamment à la place disponible…
      Ensuite, je suis d’accord, il est un peu triste que la taille soit parfois réduite au « plaisir barbare » de réduire ou d’abattre : une attitude ou la violence domine, là où une approche attentive et progressive rend la « taille douce » suffisante.
      Quand à une taille qui serait un Art ?
      Cela, bien-sûr, ne s’improvise pas !
      Merci pour ta visite
      Amicalement

  21. Il y a la taille des bonzaï, assimilée à un art… sur le quel je me pose des questions quand je vois tous les traitements qu’on leur inflige pour qu’ils prennent la forme et les courbes désirée par l’homme… Je ne sais qu’en penser en fait car ils sont malgré tout bien portants, mais je préfère toujours voir la nature se développer naturellement….

    • Bonjour Alma,
      Le bonsaï est devenu un objet de consommation et un simple élément de décoration, or les « techniques de taille » d’une plante en pot remontent à l’Egypte ancienne, il y a 4000 ans : http://www.schn.fr/wp-content/uploads/2009/01/bonsais.pdf
      L’investigation historique me paraît incontournable pour trouver des réponses à tes questions.

      Tu « préfères la nature » ?
      Alors observes mieux et tu verras que le « bonsaï » existe à l’état naturel…
      À mes yeux, et je suis d’accord avec toi, les plus beaux « bonsaï » sont ceux produits par la nature.
      Le seul que je cultive est un sapin de Douglas (Pseudotsuga menziesii) qui avait trouvé la force de pousser au cœur d’un torrent : sans mon geste, il aurait disparu, et dix années se sont écoulées depuis son prélèvement…
      Il est devenu un personnage essentiel de mon jardin !

      Je te souhaite la belle rencontre d’un « bonsaï naturel », au hasard d’une ballade sur un sentier sauvage…
      Je sais que tu sauras comme personne nous raconter son histoire !
      Amicalement

  22. J’ai de vieux rosiers dont un auquel je tiens particulièrement (Mon avatar) Planté pour ma princesse. Mais je n’y connais rien. Les feuilles se tachent et ils ne sont plus très beau. Que faire?
    Bonne soirée.
    Michel

    • Bonsoir Michel,
      ton rosier peut désormais perdre toutes ses feuilles, il repartira sans problème en 2015…
      Pour limiter la contamination au printemps prochain tu peux :
      – supprimer les feuilles tâchées directement sur la plante puis les éliminer ainsi que les feuilles déjà tombées;
      – faire un traitement à base de prêle (décoction et/ou macération);
      – compléter par un traitement cuprique (sous forme d’oxyde faiblement dosé) dès que les dernières feuilles sont tombées puis au redémarrage de la végétation;
      – surtout apporter une bonne fumure organique car le rosier est gourmand (cf. nourrir le sol pour nourrir la plante…);
      – faire un tour sur le net pour d’autres trucs et astuces;
      – et bien sûr, observer et essayer de comprendre ce qui « cloche » dans les soins apportés.

      Je ne traite jamais mes rosiers, mais je les nourris bien : notamment avec des macérations d’ortie et de consoude.

      Suggestion complémentaire : faire des boutures de ton « vieux rosier », c’est le moment !

      À suivre…
      Très bonne semaine
      Amicalement

  23. C’est très bien vu et comme pour la montagne je dirais que le but n’est pas le plus important, peu importe le sommet, c’est le chemin qui est important et qui t’enseigne le plus. belle journée

    • Les chemins, Cathie, tu les connais, et tu sais les partager : chacun de tes partages est un voyage plein d’enseignements : merci !
      Dans l’attente du prochain…
      Amicalement

  24. Le jardin, une continuité de soi, une façon de s’exprimer, d’évoluer. Lorsqu’un jour, il nous faut quitter une maison pour toujours, c’est une chose difficile mais quitter son jardin, ses arbres, ses plantes que l’on a semé après avoir récolté les graines ici ou là, et laisser tout ça dans les mains d’une personne qui ne saura peut être jamais le comprendre est une chose encore plus difficile. J’ai laissé un jardin un jour…
    Heureusement, la nature m’en offre un d’une grandeur exceptionnelle, d’une variété immense et même si ce n’est pas moi qui l’ai aidé a se développer, j’y trouve tout le réconfort et le bonheur de le lire visuellement, olfactivement comme s’il évoluait de par mon attention.
    Je continue ma petite visite…

    • Voilà que tu proposes le chemin inverse : le jardinier devient grimpeur…
      Merci Val pour cette illustration, et de poursuivre ta visite !
      Amicalement

  25. Pour avoir fait beaucoup d’escalade dans ma jeunesse, l’expression « geste du grimpeur » me parle énormément !

    biseeeeeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeeeeee

    • Une belle complicité de « Grimpeurs-Jardiniers »!!
      Bienvenue Christine sur le blog JARDIN4D et au plaisir des partages de « L’Ardoise Magique »…
      Amicalement

  26. quand je pense que je dois couper ma lavande…et surtout la tailler…mais avec ce beau temps,je suis dans l’ambiance printanière et provençale!!!lol

Laisser un commentaire