Similitude philosophique (4)

Posté le 27/06/2014 - Réflexion de JARDINIER 4D
14 commentaires
similitude-philosophique-jardin4D-04217

Chaque année, en France, la philosophie pointe son nez dans l’actualité avec la première épreuve du baccalauréat… Elle mérite mieux, et les jardiniers l’ont bien compris qui lui demande d’irriguer généreusement leurs jardins !

PHILOSOPHIE ?

Littéralement, à partir du Grec ancien, « Amour de la sagesse » : pas de quoi mobiliser un jardinier !

La Philosophie au jardin : par quels chemins ?

Le jardinier écrit son propre traité philosophique en jardinant…

Le Jardin parle au Jardinier, lui apprend le langage de la vie… Car, quelle que soit la joie ressentie ou l’épreuve traversée, le jardin, parce qu’il est vivant, a quelque chose à dire, un miroir à tendre;

Le Jardinier parle au Jardin, lui dit tout en quelques plantes : le Jardin s’écrit, journal intime;

Le Jardinier parle aux Jardiniers, Jardin média, partage d’idées, de photos, d’expériences, échange de graines;

Le Jardin parle un langage universel, Planète miniature, trame verte et bleu, rouge et jaune, jardin relié, Jardinier médium.

Un Jardinier qui ne serait pas Philosophe ?

SIMILITUDE…

14 Commentaires

  1. C’est drôle mais quand je suis au jardin parfois je repense à la phrase de Voltaire : et cultivons notre jardin…. comme nous sommes heureux dans ces cas là c’est clair et sans se creuser les méninges, belle soirée

    • Oui Cathie et c’est un joli paradoxe : « Jardin j’oublie tout » est possible parce que la vie a une capacité d’accueil infinie…
      Mais dès que l’on demande un peu plus au jardin, et notamment « produire », « soigner la planète », la réflexion devient un précieux allié du jardinier, et le partage d’expérience s’avère indispensable.
      Le plus souvent, ce sont les visiteurs et les consommateurs du jardin qui se permettent ce luxe de la détente pure dans un lieu créé avec bien des efforts, par d’autres !
      Relire Voltaire ? Pourquoi pas : c’est complémentaire des « mains dans la terre ».
      Amicalement

  2. Un jardinier est forcément philosophe. A l’écoute de la nature, elle sait le rendre patient, humble, vigilant etc…. Amitiés. Joëlle

    • Forcément philosophe, le jardinier ?
      Avec ou sans le baccalauréat…
      Jardiner rend philosophe, c’est l’école de la vie.
      Certains Blogs aussi éclairent nos chemins : http://joellecolomar.eklablog.com/
      Merci Joëlle

  3. La similitude existe aussi dans la photo je pense. Je parle aux fleurs, aux oiseaux, aux fourmis… je cultive cette joie du partage de la même manière que je cultive également mon petit bout de jardin pour m’y sentir chez moi, dans mon petit univers, comme une de ces nombreuses portes sur le monde. Ne serait-ce pas ces moment là qui nous offrent ce que nous appelons le bonheur ?
    Merci pour la réflexion et la très jolie photo.
    Bonne fin de soirée Hervé et merci également pour les encouragements très touchants.
    Amicalement.

    • Les moyens technologiques dont nous disposons désormais pour capter et traiter les images permettent une connaissance intime du vivant inimaginable auparavant : avec un peu de sagesse, ce « connaître mieux » permet d’aimer mieux, c’est une voie que la photographie emprunte, et c’est aussi la possibilité d’un chemin philosophique très personnel vers la joie, le bonheur…
      Mes encouragements pour que tu gardes l’énergie et la spontanéité de tes partages (http://nokomis.eklablog.com/) expriment une solidarité, le souhait de continuer le voyage que tu proposes, et la simple volonté de « faire savoir » : découvrir ton Blog a été une heureuse rencontre pour moi et le sera peut-être pour d’autres, à condition de partager !
      La nature est heureuse en Savoie après une pluie conséquente et non dévastatrice,
      Très bon dimanche Pascale,
      Amicalement

  4. La nature toute entière est philosophie

    • Oui Capucyne !
      Et le Philosophe est généraliste par nature, ou il n’est plus Philosophe : aux antipodes des idéologies et des « rouleaux compresseurs » de la pensée…
      C’est précisément ce que j’apprécie dans ton Blog, qui passe d’un sujet à l’autre avec une « souplesse de chat » : Capucyne, Philosophe généraliste qui butine et partage en mots et en photos ce que la nature lui offre ! (http://capucyne.over-blog.com/)
      Merci et, bien-sûr, encouragements pour continuer…
      Amitiés

  5. Et la philosophie peut être partout !
    Quand je me balade dans la nature, beaucoup de choses m’interpellent et me font réfléchir…
    Mais c’est la même chose quand je visite un paysage ou un monument (toujours avec mon appareil photo bien sûr)
    Bonne journée à toi Hervé

    • Didier et Spinoza, même combat ?
      Spinoza polissait ses lentilles et écrivait son « Ethique »;
      Didier photographie une crypte à main levée, sans trembler et sans flash… (http://didier85.eklablog.com/85-vendee-les-essarts-4-crypte-du-xii-a108401308)
      Similitude entre le geste parfait et la pensée juste : merci à toi Didier !
      En attendant le prochain épisode de ton feuilleton photographique, et philosophique…
      Amicalement

  6. « Le jardin c’est de la philosophie rendue visible », citation d’Erik Orsenna
    Dans mon jardin, je m’assoie et j’écoute …
    J’écoute la discussion des oiseaux, j’écoute le cricri d’une sauterelle, je m’approche doucement et je me rends compte qu’elle n’est pas seule, une autre lui répond, j’écoute le vent dans les arbres, je vois les fleurs se courber mais je reste silencieuse à observer ce qui m’entoure. Je ne veux pas déranger.
    Mon jardin, il est sauvage …
    Bonne journée Hervé

    • Merci Katia d’inviter Erik Orsenna dans ce fil de discussion !
      Ta confidence de Jardinière/Photographe sonne juste : « Je ne veux pas déranger… »
      Une politesse rare et bienvenue, pleine de poésie et de bienveillance : ton Blog en est un écho (http://ktiaphotos.eklablog.com/)
      Très bonne semaine à toi

  7. Bonjour, belle découverte que celle que je viens d’avoir en poussant la porte de ce blog.
    Je crois bien que celui qui aime la nature pour ce qu’elle est, dans son intégralité en respectant ses sautes d’humeur et ses grandeurs, ne peut qu’être philosophe. La nature est le meilleur des professeurs enseignant la vie, le partage, l’humilité et la persévérance. Enfin ma semble t il. Très bonne journée et je reviendrai ici avec grand plaisir.
    Val

    • Merci Val pour ta visite !
      La dimension philosophique a irrigué tous les aspects de ma vie il y a quelques 40 ans et c’est la montagne qui a brisé les digues…
      Un « Tour du Mont Blanc » sauvage et enneigé a alors bouleversé mon corps, mon cœur et mon esprit : au contact de la Haute Montagne majestueuse je suis devenu alpiniste en quête d’une vérité humaine essentielle et noble.
      L’ascension ne s’est jamais interrompue et je retrouve dans ton Blog ces énergies premières, je renoue avec une ressource vitale (http://lancoliebleue.wordpress.com/).
      La montagne est belle : elle devient tellement humaine et féminine par tes soins attentifs, elle épanouit son potentiel philosophique.
      La montagne est un jardin si rare et précieux, qui se mérite !
      Merci vraiment
      Amicalement

Laisser un commentaire